L’IRSEM recrute cinq chercheurs – deadline : 30 janvier 2017

(24) OffresEmploi

L’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM), créé en 2010, est un institut de recherche rattaché à la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) du ministère de la Défense. Composé d’une quarantaine de personnes, civiles et militaires, sa mission principale est de renforcer la recherche française sur les questions de défense et de sécurité. L’équipe de recherche est répartie en cinq domaines : Questions régionales Nord, Questions régionales Sud,  Armement et économie de défense, Défense et société, Pensée stratégique.

Domaine « Armement et économie de défense » : 2 chercheurs

Le domaine « Armement et économie de défense » s’intéresse aux questions économiques liées à la défense (budgets de défense, politique d’acquisition, enjeux industriels, exportations d’armement, innovation technologique). Il a également pour vocation de traiter, de manière plus large, les questions stratégiques résultant des développements technologiques (cyberdéfense, robotisation, etc.), des problématiques d’accès aux ressources naturelles et des enjeux normatifs.

– 1 poste de chercheur « Economie de défense » (30 janvier, entrée en fonction à partir du 1er mars 2017)

Profil : docteur avec expérience et publications pertinentes, généraliste de l’économie de défense, en lien avec les grands enjeux stratégiques de défense (politique industrielle, politique de l’innovation, économie et conflictualité, stratégies d’acquisition, financement de la défense, exportations et transfert de technologie, etc.).

– 1 poste de chercheur « Questions énergétiques » ou « Cyberdéfense » (30 janvier, entrée en fonction à partir du 1er mars 2017)

Profil : docteur avec expérience et publications pertinentes, spécialiste :

  • soit des questions énergétiques et d’accès aux ressources (énergétiques et minières), sous l’angle économique et géopolitique ; le titulaire du poste devra en particulier être en mesure de mener des analyses de chaîne de valeur, de liens Etat-entreprise, de réseaux décisionnels et d’interactions entre les différentes structures.
  • soit des développements liés aux technologies de l’information et de la communication, appliqués au domaine de la défense (cyberdéfense, internet des objets, industrie du futur, aspects normatifs) ; outre une bonne connaissance  technique de ces domaines, le titulaire du poste devra être capable de hauteur de vue sur ces sujets (dimensions technique, économique, normative, organisationnelle, opérationnelle).

Domaine « Défense et société » : 1 directeur de recherche

Le domaine « Défense et société » se concentre sur les rapports entre la défense et la société, aussi bien en temps de guerre qu’en temps de paix. Les études explorent le lien armées-nation dans des multiples dimensions comme les relations entre responsables militaires et décideurs politiques ou l’attitude de l’opinion publique vis-à-vis des questions de défense, la sociologie de la violence et de la guerre ainsi que la sociologie des forces armées avec une approche à la fois nationale et internationale

– 1 poste de directeur du recherche (directeur du domaine) (30 janvier, entrée en fonction à partir du 1er mars 2017)

Profil : professeur des universités, maître de conférences, directeur d’études (EHESS/EPHE) ou directeur de recherche (CNRS/INED), avec des qualités managériales. Temps partiel possible.

Domaine « Pensée stratégique » : 1 directeur de recherche (militaire) et 1 chercheur (civil)

Le domaine « Pensée stratégique » s’intéresse à la conduite des conflits armés à tous les niveaux (stratégique, opératique, tactique), à la dissuasion nucléaire, l’analyse du renseignement, la production et l’analyse de concepts (innovation, adaptation, surprise stratégique, coercition, guerre hybride, déni d’accès, etc.) et la politique de défense et de sécurité.

– 1 poste de directeur de recherche (directeur du domaine) (aussitôt que possible)

Profil : colonel de l’armée de terre, idéalement docteur ou doctorant, ou ayant une appétence pour la recherche, un intérêt pour les questions de doctrine et une expérience d’encadrement.

– 1 poste de chercheur (30 janvier, pour une entrée en fonction à partir du 1er mars 2017)

Profil : civil, docteur avec expérience et publications pertinentes. La spécialité est ouverte : terrorisme, guerres asymétriques, interventionnisme militaire ou tout autre sujet intéressant le domaine.

 

Les fiches de poste sont en ligne sur le site internet de l’IRSEM

Tous les postes de chercheurs sont des contrats de deux ans renouvelables une fois. Le lieu de travail est l’Ecole militaire, Paris 7e.

Les candidats intéressés doivent envoyer leur dossier de candidature composé d’une lettre de motivation, d’un CV et d’une publication :

au directeur ( jean-baptiste.jeangene-vilmer@defense.gouv.fr),
à la secrétaire générale ( marie-noelle.quiot@defense.gouv.fr),
au directeur scientifique ( jean-vincent.holeindre@defense.gouv.fr)
et à la responsable des ressources humaines ( corinne.segui@intradef.gouv.fr) avant la date limite.

Les entretiens auront lieu dans la foulée, pour une entrée en fonction aussitôt que possible.

Responsable RH :
Madame SEGUI : 01 44 42 46 12
mail : corinne.segui@intradef.gouv.fr