« La ruse et la force. Une autre histoire de la stratégie », J.-V. Holeindre

rue force couv

Jean-Vincent Holeindre, président et fondateur de l’AEGES, publie aux Editions Perrin, « La ruse et la force. Une autre histoire de la stratégie »

Cet ouvrage fera l’objet de plusieurs séminaires de lancement, dont un au CERI le 23 mars, de 17h à 19, et le 29 mars à l’Université Panthéon Assas dans le cadre des activités du groupe « Jeunes AEGES ».

Les informations sur ces événements sont disponibles dans l’agenda : ici.

 

4ème de couverture :

Pour en finir avec le « modèle occidental de la guerre », une nouvelle histoire de la stratégie décrassée des préjugés culturels et ethniques.

Au VIIIe siècle avant J.-C., Homère expose de manière frappante la dualité qui fonde la stratégie. Dans l’Iliade et l’Odyssée, le poète grec met en scène la guerre à travers deux personnages phares. Achille, héros de la force, est un soldat : son honneur est au-dessus de tout. Ulysse, héros de la ruse, est un stratège : seule la victoire compte. Cette opposition de la force et de la ruse structure dès l’origine l’histoire de la stratégie dans le monde occidental.
Jusqu’à présent, la force a davantage attiré l’attention des historiens. La ruse apparaît rarement comme un élément majeur de la stratégie. Au contraire, elle fait figure de repoussoir et se présente comme l’apanage du faible ou de l’étranger. Cet « orientalisme » militaire et stratégique n’est pas recevable, parce qu’il ne reflète pas la réalité historique et se fait l’écho d’un discours idéologique. Il s’agit donc d’en finir avec cette lecture stéréotypée afin de comprendre ce que la stratégie, dans le monde occidental, doit à la ruse, en identifiant les moments clés de son histoire, des guerres antiques aux mouvements terroristes du XXIe siècle. Se déploie ainsi une histoire longue de la stratégie, dégagée des préjugés culturels et ethniques, qui met en scène, pour la première fois et de manière systématique, le dialogue ininterrompu de la ruse et de la force