Séminaires sur le nucléaire ENS-Ulm, programme du second semestre

Le Centre interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie (CIENS), à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, fait sa rentrée !
Veuillez trouver ci-joint le programme détaille de ses activités pour le second semestre. L’ensemble des séances sont ouvertes à toute personne intéressée.
1. Il s’agit tout d’abord du séminaire « Histoire de la dissuasion nucléaire », animé par Dominique Mongin (INALCO) et Frédéric GLORIANT (ENS), qui reprendra sous la forme d’un cycle de quatre séances de type « Chantiers de recherche », organisées selon un rythme mensuel le mardi à partir de 17h (toujours au 29 rue d’Ulm, 2e étage) :
– ce mardi 6 février, en salle 235C, sur la dissuasion élargie ;
– le mardi 6 mars, sur la crise des Euromissiles ;
– le mardi 3 avril, sur l’histoire de la doctrine nucléaire française stratégique depuis les débuts de la Ve République ;
– et le mardi 12 juin, sur l’histoire culturelle de la dissuasion nucléaire vue à travers un prisme français.
Au cours de chaque séance, axée sur une thématique particulière de l’histoire de la dissuasion ayant fait l’objet d’approches innovantes ou de découvertes récentes, interviendront de jeunes chercheurs, des experts reconnus et de grands témoins.
Vous trouverez un programme détaillé de l’ensemble du cycle ici : http://www.geographie.ens.fr/IMG/pdf/programme_-_histoire_de_la_dissuasion_2018.pdf
2. Il s’agit ensuite du séminaire « Ethique et armes nucléaires », animé par Nicolas Roche (directeur du CIENS / MEAE), Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (IRSEM / Sciences Po) et Hubert Tardy-Joubert (Paris Ouest Nanterre La Défense / Sophiapol). 7 séances auront lieu le mercredi, de 18h à 20h, en salle 236 (29 rue d’Ulm), où seront étudiés différents textes et arguments consacrés aux problèmes moraux liés aux armes nucléaires, à chaque fois dans un contexte politique et stratégique déterminé :
– 7 février : Premiers essais de caractérisation morale de l’âge atomique
– 21 février : Aron, les aroniens et la morale de la sagesse
– 7 mars : Walzer et les critères de la guerre juste
– 4 avril : Le débat français dans les années 1980 : crise des euromissiles et antitotalitarisme
– 9 mai : Le catastrophisme éclairé : autour de Hans Jonas, Günther Anders et Jean-Pierre Dupuy
– 6 juin : Autour de M. Quinlan, théologie et stratégie
– 13 juin  : Les conditions d’une morale de la dissuasion nucléaire
Pour plus de détails, veuillez cliquer ici : http://www.geographie.ens.fr/ethique-et-armes-nucleaires.html
3. L lancement d’un tout nouveau cycle de « Rencontres avec des grands témoins », organisées au second semestre dans le prolongement du cours « Pourquoi la dissuasion ? Introduction aux questions stratégiques », animé par Nicolas Roche et Céline Jurgensen, tous deux diplomates. Ces séances se tiendront le mercredi, de 18h à 20h, dans la salle 236 (29 rue d’Ulm).
Elles pourront être l’occasion de débattre avec de grands témoins, acteurs et experts reconnus sur leur expérience et les enjeux stratégiques actuels.
Le programme est le suivant:
• mercredi 14 février : Général Bruno Maigret, chef de la division forces nucléaires de l’état-major des armées.
• mercredi 14 mars : François Geleznikoff, directeur des applications militaires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.
• mercredi 28 mars : Amiral Charles-Edouard de Coriolis, ancien représentant militaire de la France auprès de l’UE et de l’OTAN, ancien chef de la Force océanique stratégique (FOST), ancien membre de l’Etat-Major Particulier du Président de la République et ancien commandant de SNLE.
• mercredi 11 avril : Table-ronde sur l’Iran, avec Alexandre Kazerouni (politologue, chercheur à ENS-Ulm à la chaire Moyen-Orient Méditerranée) et Nicolas Roche (CIENS / diplomate au MAE)
• mercredi 18 avril : Une expérience concrète de désarmement, avec Fouad El-Khatib, ancien chef inspecteur de l’UNSCOM en Irak (1994-1998).
• mercredi 2 mai : Les Eglises et l’arme nucléaire, avec Mme Sylvie Bukhari-de Pontual, avocate, enseignante à l’Institut Catholique de Paris, présidente du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD)-Terre solidaire, et co-auteur de l’ouvrage « La paix sans la bombe ? Organiser le désarmement nucléaire ».
Nous organiserons par ailleurs le 30 mai prochain une conférence internationale d’une journée, réunissant historiens, politistes et experts des enjeux stratégiques actuels, autour d’un travail d’analyse comparative entre la Seconde Crise de Berlin durant la guerre froide et la crise nucléaire actuelle autour de la Corée du Nord. Plus de détails à venir.
N’hésitez pas à contacter M. GLORIANT pour toute information complémentaire ou à vous rendre sur notre site :
email. frederic.gloriant@ens.fr