Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire : Histoire de la dissuasion nucléaire – Séance n°8

26 avril 2017 @ 17 h 00 min - 20 h 00 min

  • Format

Ce séminaire se déroulera sur l’ensemble de l’année, d’octobre  à juin, sous la forme de dix séances de trois heures, à raison d’une par mois, le mercredi soir de 17h à 20h. Il sera organisé en deux semestres : le premier semestre aura pour but d’offrir un panorama général de l’histoire de la dissuasion nucléaire, de 1945 à nos jours ; le second privilégiera davantage une démarche de recherche, centrée sur l’histoire de la dissuasion nucléaire française ; lors de chaque séance « recherche », un thème particulièrement novateur sera proposé et bénéficiera de l’apport essentiel de grands témoins, dans une démarche d’histoire orale. Chaque séance est ouverte aux étudiants de l’ENS ainsi que d’autres Universités et permettra un regard croisé grâce à l’accueil de grands témoins et de spécialistes reconnus de ces questions. Il sera animé conjointement par Frédéric Gloriant (Paris III – Sorbonne Nouvelle / ICEE), Dominique Mongin (INALCO) et Nicolas Roche (Ecole normale supérieure).

  • Présentation générale

Dans un monde dont une partie importante se re-nucléarise (en Russie ou Asie par exemple), et où par ailleurs l’Europe a largement perdu sa grammaire nucléaire, il est utile de jeter un regard historique sur un certain nombre de débats et d’événements à caractère nucléaire de notre histoire contemporaine, et d’éclairer ainsi différemment des questions de politique étrangère et de sécurité actuelles. L’objectif de ce séminaire de recherche sera de relancer les études historiques dans ce champ particulier, sur le modèle de ce que le GREFHAN (Groupe d’études français d’histoire de l’armement nucléaire) avait entamé il y a trente ans, ou des projets de recherche que soutiennent plusieurs universités américaines actuelles. Il s’organisera au premier semestre autour de cinq cours de trois heures, à raison d’un par mois, puis au deuxième semestre de cinq ateliers de recherche associant étudiants et jeunes chercheurs, chercheurs confirmés, professeurs français des universités intéressés et grands acteurs ou témoins de l’histoire nucléaire. L’objectif est de promouvoir l’histoire de la dissuasion nucléaire, dans ses dimensions stratégiques, militaires, politiques et administratives .

Semestre 2 : Chantiers relatifs à l’histoire de la dissuasion nucléaire française

Ces cinq séances privilégieront une démarche de recherche, centrée sur l’histoire de la dissuasion nucléaire française grâce à des coups de projecteur sur de grandes thématiques (qui ne prétendent pas à l’exhaustivité)

Séance n°8 : mercredi 26 avril 2017 – Le couple franco-allemand et la dissuasion nucléaire depuis 1954 : Depuis les négociations sur l’EURATOM et l’accord tripartite de 1957 entre la France, la RFA et l’Italie, le facteur nucléaire a constamment figuré en arrière-plan de la relation franco-allemande. Au-delà des tentations du SPD d’échanger réunification contre neutralisation, qui inquiétèrent la France, une dissymétrie fondamentale caractérise l’expérience nucléaire des Français et des Allemands pendant la Guerre froide : la « Bombe » devint pour les Français le socle d’une indépendance recouvrée, alors qu’elle renvoyait les Allemands à la douloureuse réalité d’une profonde dépendance stratégique. Il s’agira donc de se demander s’il a existé entre la France et l’Allemagne une incompatibilité nucléaire indépassable.

Détails

Date :
26 avril 2017
Heure :
17 h 00 min - 20 h 00 min
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
,

Lieu

Ecole normale supérieure, salle 235 A
29 rue d’Ulm
Paris, 75005
+ Google Map